De 1971 à 1983, pendant deux mandats, Meylan a eu une municipalité de gauche avec François Gillet comme maire.

De 1983 à 1995, c'est la droite qui, pendant deux autres mandats, a assuré la gestion de la commune sous l'autorité du maire Guy Cabanel. 

Depuis 1983, les minorités sont représentées dans les conseils municipaux. Jusqu'en 1989, ce furent six membres de la liste conduite par F.Gillet ancien maire.

De 1989 à 1995, deux écologistes côtoyèrent sur les bancs de l'opposition les cinq représentants de la liste "Meylan 89".

En 1989, c'est autour de ces cinq élus que s'est constituée l'association Meylan Démocratie.

Elle réussissait rapidement à se faire connaître grâce en particulier à son journal, MeyDIA, distribué quatre fois par an dans toutes les boîtes aux  lettres de la commune et financé par les cotisations des adhérents de l'association.

 

Aux élections cantonales de 1994, la gauche non communiste a soutenu la candidature du président de Meylan-Démocratie, Jean-Xavier Boucherle, qui est battu sur l'ensemble du canton de Meylan, mais devance sur la commune de Meylan Guy Cabanel, maire et conseiller général sortant.

Pour ne pas lier son sort à celui de ses élus, majoritaires ou minoritaires, une seconde association s'est créée. Elle prend le nom du journal. C'est MeyDIA, désormais nom commun au journal et à l'association qui l'édite.

jun1er journal MeyDIA juin 89

L'association Meylan-Démocratie poursuit cependant son existence, mais ne regroupe que les élus. Elle a pour vocation de les aider dans leur formation et leur travail municipal.

La suite, plus récente, est encore présente dans toutes les mémoires.

 

Municipales 1995

En juin 1995, la liste conduite par Jean-Xavier Boucherle est élue, avec 18 voix d'avance, face à la liste de Droite conduite par Philippe de Longevialle. Mais, à cause d'un tract anonyme unanimement condamné, ce dernier obtient l'annulation du résultat de l'élection. Il faut revoter.

Le 11 février 1996, les Meylanais confirment leur premier choix et reconduisent l'équipe de Jean-Xavier Boucherle avec une avance de 367 voix

jxb

Jean Xavier Boucherle

Notre association a reprécisé son double rôle :


 - Soutenir et stimuler les élus municipaux issus de ses rangs.
 - Participer à la réflexion sur le devenir de Meylan et de ses habitants.

20060915 forum2

Le stand de l'association au Forum.

 

Municipales 2001

Une assemblée générale exceptionnelle de MeyDIA le 26 Juin 2000 a permis de choisir celui de ses membres qui conduira la liste aux élections municipales de 2001. C'est Jean Xavier Boucherle qui a été désigné a une large majorité.
Le 18 Mars 2001, au second tour des municipales la liste conduite par M.C. TARDY  "Notre Avenir maintenant" est élue.
Elle devance la liste "agir avec tous" conduite par J.  BOUCHERLE de 104 voix.

Le 25 Mai Mmme M.C. TARDY est élue maire de Meylan.

  affiche avectous

 

Municipales 2008

Réveillons l'avenir, une identité de gauche pour élargir les possibles

Une assemblée générale exceptionnelle de MeyDIA  a permis de désigner, à une large majorité, Philippe VAUQUOIS pour conduire la liste aux élections municipales de 2008.

Après la fusion au second tour avec la liste des Verts de Meylan, au vu des résultats des élections, la liste a 6 élus qui se sont organisés en 3 groupes politiques au conseil municipal Meydia (2 élus), les Verts (2 élus), PS et apparenté (2 élus).

Equipe composée d'hommes et de femmes d'horizons différents (militants associatifs, candidats présentés par les partis politiques PS, PC, membres de MeyDIA) mais tous rassemblés sur les mêmes valeurs progressistes, nous avons défendu :

  • le développement d'une offre de logement qui permette aux familles, aux jeunes qui démarrent dans la vie, aux personnes âgées de se loger à Meylan
  • la requalification d'Inovallée pour qu'elle demeure une pépinière d'emplois innovants
  • l'intégration dans tous les projets de la dimension environnementale pour préserver les ressources de notre planète en eau, en air, en combustible et l'amélioration de la qualité de vie
  • une ville citoyenne par la mise en oeuvre d'une vraie démocratie participative

Municipales 2014

A l'approche des élections municipales de 2014, les élus de la minorité ont fait le constat que pour que la gauche écologique ait une chance d'être élue devait se présenter unie dès le premier tour. C'est Philippe Cardin qui a été désigné comme tête de liste. Et c'est autour de lui qu'un réseau de citoyens de gauche, de l’écologie et du centre, nommé AIMEylan, s’est mis en place pour proposer une alternance à Meylan.

L'assemblée Générale de 2013 a permis aux adhérents de valider le soutien de MeyDIA à cette liste.

Aujourd'hui, MeyDIA compte deux élus de la minorité au Conseil Municipal : Christophe Batailh, et Antoine Jammes.